LE CHANVRE

Le chanvre est une plante incroyable sous bien des aspects, à travers cette page nous essayons de répondre à vos interrogations sur le chanvre en vous y exposant son potentiel énorme.

Le chanvre, c’est quoi ?

Le chanvre est une plante de la famille des cannabaceae. Son nom scientifique est Cannabis.

Le chanvre est une espèce dioïque, c’est à dire qu’elle possède des plants mâles et des plants femelles différents.

Les fleurs mâles libèrent le pollen puis dépérissent, alors que les fleurs femelles portent les graines qui mûrissent sur une plus longue période.

Certaines variétés sont cependant hermaphrodites où les organes mâles et femelles sont présents sur la même tige.

Le cannabis est décliné en trois grandes familles :

    • Le cannabis indica, plutôt utilisé en médecine grâce à sa production élevée de principe actif (cannabinoïde).
    • Le cannabis ruderalis, variété plus sauvage habituée aux climats plus extrêmes.
    • Le cannabis sativa, variété cultivée (agricole) qui sert à tout, plutôt sélectionnée pour son rendement en fibres et en graines. C’est cette dernière qui nous intéresse et qui est utilisée pour la totalité de nos produits.

La plante de chanvre peut atteindre 6 mètres suivant les variétés et met entre 3 et 4 mois à arriver à maturité.

Aujourd’hui les variétés de chanvre agricole (cannabis sativa L.) sont retravaillées et stabilisées par croisements naturels. 

On obtient des variétés plus rentables en fibres ou en graines, toutes avec une teneur très faible en principe psychoactif*.

 

C’est un peu comme avec les tomates : cerise, allongée, ronde, … On recherche le meilleur de leur potentiel.

 

*La psychoactivité du chanvre est dû à une molécule (cannabinoïde) bien connue : le tétrahydrocannabinol (THC). Dans les années 70, elle a été réglementée par les gouvernements. En France, le seuil maximum autorisé est de 0,2 % afin qu’elle ne soit pas considérée comme psychotrope.

D’ou vient le chanvre ?

Le chanvre est l’une des fibres les plus anciennes cultivée par l’homme. Son exploitation en Europe et en asie remonte à plus de 8000 ans.

Les premières cultures se trouvaient en Asie centrale puis c’est la Chine qui s’est lancée pour en faire de la papeterie, des vêtements et de l’alimentation.

La culture du chanvre s’est étendue ensuite sur le bassin méditerranéen pour atteindre l’Europe au Moyen-Age, les vêtements royaux étant souvent faits de chanvre.

C’est au cours du 18ème siècle que la culture de chanvre français connaît son apogée. Une légende dit même qu’il était utilisé pour confectionner les premiers pantalons de Nîmes, ancêtres du jean.

On trouve aussi des cultures de chanvre en Belgique, aux Etats-Unis, au Canada et en Amérique du Sud. Et si les origines sont si diverses, c’est parce que le chanvre est une plante qui s’adapte très bien aux différents sols et climats.

 

Que fait on avec le chanvre ?

 

” Avec le chanvre, rien ne se perd, tout se transforme “

 

Lors de la récolte du chanvre, on récupère les tiges, les fleurs et les graines. Les feuilles et racines sont laissées afin d’enrichir la terre pour la prochaine culture.

LA TIGE :

La tige du chanvre est constituée de deux types de fibres, la couche extérieure appelée filasse et la partie centrale appelée chènevotte.

Toutes deux ont des utilisations différentes, que ce soit dans le textile, l’agriculture, le plastique ou la construction.

LES FLEURS :

Les fleurs se situent aux extrémités des plants. C’est chez elle qu’on trouve le principe actif. Une fois pollinisées, elles produisent plus ou moins de graines.

Elles sont utilisées en aromathérapie, pour l’élaboration d’huiles essentielles ou encore pour en extraire le CBD.

LA FILASSE ou fibre :

Issue de la tige, la filasse contient des fibres longues, résistantes, isolantes et anti-microbiennes. Cela représente environ 30% de la tige.

A la fois durable et recyclable plusieurs fois, la filasse peut autant être utilisée pour confectionner des vêtements, du cordage, diverses sortes de papier, des pare chocs, sacs, filaments et autres objets en plastique ou encore des panneaux isolants pour votre maison.

LA CHENEVOTTE ou pulpe :

La chenevotte est la partie centrale de la tige de chanvre. C’est ce qui reste (55%) avec un peu de poussière (15%) après le processus de séparation de la filasse.

Bio-dégradable, absorbante et robuste, elle est très prisée des agriculteurs. Elle sert de litière pour le bétail ainsi que de paillage pour le jardin. Elle peut également être utilisée pour fabriquer des briques isolantes.

LE CHENEVIS ou graine :

Le chènevis ne nécessite pas forcément de transformation pour être consommé. Il est riche en nutriments, en fibres ainsi qu’en omega 3 et 6.  Il est beaucoup utilisé dans l’alimentation (humaine ou animale) grâce à son fort apport en protéines, que ce soit en brut ou en farine.

Pressé en huile, il a plusieurs utilisations :

    • comme huile alimentaire
    • pour la préparation de produits cosmétiques
    • pour la préparation de produits industriels : lubrifiant, carburant, peinture, verni, …

 

Le chanvre a de nombreuses applications en tant que ressource renouvelable et durable dans presque tous les domaines majeurs de l’économie.
Dites vous que quasiment tout ce qui peut être produit à partir de bois, de coton ou de pétrole peut aussi être produit avec du chanvre, tout en respectant la nature!

 

Et oui le chanvre pourrait remplacer le pétrole, et laissez nos forêts tranquille  !

 

Le chanvre est il bon pour la planète ?

 
Sans hésitation, la réponse est OUI! Et ce pour plusieurs raisons :
  • Toute les parties de la plante sont utilisables
  • Sa culture n’est pas gourmande en eau, la pluie pourrait presque le satisfaire.
  • Aucun herbicide, fongicide ou insecticide n’est nécessaire pour sa récolte. Il se défend très bien tout seul.
  • Il dépollue et enrichit les sols tout en aérant la terre grâce à un système racinaire puissant qui absorbe très peu de nutriments.
  • C’est un très bon accumulateur de carbone (4 fois plus qu’une forêt), la qualité de l’air n’en est que meilleur après sont passage.
  • Elle atteint sa maturité au bout de quelques mois sans pour autant utiliser des tonnes d’engrais. 
  • Elle peut être cultivée sur quasiment toutes les parties du globe
  • Une grande partie des chanvres cultivés sont bios.
  • L’empreinte carbone est limitée, avec une production et une consommation française, les transports sont réduits. Bien entendu ceci ne s’applique pas si la transformation est faite à l’autre bout de la planète.

 

Cultivons du chanvre !!

 

Peut on se nourrir avec du chanvre ?

La graine est la base de l’alimentation au chanvre.
Elle est transformée en huile et en farine et permet ensuite la confection de plusieurs produits dérivés.

Les graines sont pressées à froid pour obtenir l’huile. Les restes (graines déshuilées,  tourteau) sont ensuite séchés, broyés et tamisés pour obtenir la farine.  

La graine de chanvre a d’énorme qualité au niveau nutritionnelle car elle contient tous les acides aminés essentiels à l’être humain.

La graine de chanvre fournit également des vitamines, en particulier la vitamine E, et des minéraux comme le calcium, magnésium et potassium.

On y retrouve également des graisses, insaturées en majorité, avec un ratio idéal de un oméga 3 pour quatre oméga 6.

Son indice glycémique extrêmement faible la rend bien assimilable par le corps.

Toutes ces propriétés en font un aliment très bon pour le cholestérol et les problèmes cardiaques.

La graine de chanvre est également reconnue pour être l’une des meilleures protéines végétales, d’où son utilisation par de nombreux végétariens et sportifs.

 

 

Alors pour une alimentation saine : mangeons du chanvre !! 

 

Le chanvre est il bon pour la peau ?

Les produits cosmétiques au chanvre sont fabriqués à base d’huile de graine, riche en oméga 3 et en vitamine E.

Ces éléments conservent, protègent et nourrissent la peau et les cheveux sainement, sans laisser (ou très peu) de sensation de gras au toucher.

Également régénérante et anti-inflammatoire, l’huile est très bonne pour les problèmes de peau (sécheresse, eczéma, psoriasis, acné, …)

Elle stimule le cuir chevelu ainsi que les cheveux jusqu’à la racine. Elle est donc tout à fait adaptée à tous types de cheveux.

 

Le top pour les préparations cosmétiques !! 

 

Pourquoi porter du chanvre ?

ou pourquoi utiliser la fibre de chanvre ? pourrait  on dire ..

La fibre de chanvre est issue de la tige, qui a été cultivée, coupée puis séchée avec un processus naturel (rouissage).

Cela permet de détacher plus facilement la fibre par la suite. Le chanvre est une plante coriace qui ne se laisse pas faire facilement.

Une fois récupérée, la fibre est transformée en fil et tissée ou travaillée autrement selon son utilisation finale.

Et alors, quels sont les avantages des vêtements en chanvre?

Ils sont nombreux, en voici un petit aperçu :

    • C’est une matière naturelle, végétale et donc respirante.
    • La structure des fibres lui confère des vertus thermorégulatrices. Isolante lorsqu’il fait froid et évacue la chaleur corporelle lorsqu’il fait chaud, tel un climatiseur naturel.
    • Le chanvre absorbe très bien l’humidité. Les vêtements vont donc sécher relativement rapidement. 
    • L’hydrophilie lui permet également de conserver correctement la teinture, la couleur se gardera longtemps.
    • Il est très résistant à la tension, très stable, se déforme très peu et ne bouge presque pas au lavage.
    • Le chanvre se froisse très peu.
    • Il est anti-bactérien, cela limite les risques d’allergies et les mauvaises odeurs.
    • Il est également anti-fongique. Il aura donc moins de chance de sentir mauvais lors d’un mauvais séchage et le risque de développement de champignon et moisissure est réduit.
    • Le chanvre retient une grosse partie des rayons UV, dont les UV-B qui sont responsable de cancer et maladie de la peau.

 

Alors consommons mieux, consommons durable, portons du chanvre !

 

Comment le chanvre améliore le bien être ?

Dans les fleurs et en petites quantités dans les feuilles de plante de chanvre femelle, sont présents plus d’une centaine de cannabinoïdes différents selon les variétés.

Dans le corps des mammifères, des reptiles, des poissons et chez certains invertébrés, on retrouve un système qui permet de réguler et d’interagir avec les cannabinoïdes. Et également d’en produire naturellement. C’est le système endocannabinoïde.

Il est là pour que tous les systèmes (nerveux, immunitaire, digestif, … ) du corps fonctionnent de manière stable et optimale. Et ce malgré les conditions extérieures, contrairement aux autres systèmes qui ont des fonctions spécifiques.

 

Le système endocannabinoïde va donc agir sur plusieurs fonctions du corps :

    • Appétit et digestion
    • Température corporelle
    • Fonction immunitaire
    • Inflammation
    • Capacité motrice
    • Humeur
    • Mémoire
    • Sommeil
    • Sensation de douleur et de plaisir
    • Fertilité

Le système endocannabinoïde est composé de 3 éléments : les endocannabinoïdes (cannabinoïde interne au corps), les récepteurs endocannabinoïdes et les enzymes. 

Pour faire simple, lors d’un problème, des endocannabinoïdes sont produits. Ils sont ensuite captés par les récepteurs afin d’effectuer leurs actions. Les enzymes vont ensuite dégrader ces endocannabinoïdes pour les éliminer, le corps ne les stockant pas.

Parfois le sytème seul ne suffit pas, c’est le cas de maladie chronique.

Afin de pouvoir traiter les problèmes avec précision sans affecter d’autres systèmes, on retrouve des récepteurs endocannabinoides partout dans le corps.

On parle de CB1 et CB2 car ce sont ceux pouvant interagir avec le CBD, un des cannabinoïdes présent en grande quantité dans le chanvre.

Le nombre et l’emplacement des récepteurs peuvent être différents selon les individus les effets seront donc plus ou moins importants.

Notre propre corps est conçu pour recevoir produire et réguler les cannabinoïdes. Ils sont là pour son bon fonctionnement général.

Avec cette récente découverte (1990 en Israël) le monde scientifique a encore beaucoup de choses à apprendre sur le corps humain !!

 

Le CBD, c’est quoi ?

Le cannabidiol (CBD) est l’un des cannabinoïdes non psychoactif le plus présent et connu du chanvre.

Il peut interagir avec les récepteurs CB1 et CB2 et se fixer dessus afin d’effectuer une action avant d’être supprimé par les enzymes.

Ses effets soulagent entre autre l’anxiété, les spasmes musculaires, la douleur et les inflammations.

Ce qui rend le CBD intéressant, c’est qu’il agit également indirectement sur le système endocannabinoïde. Car lorsque l’enzyme s’occupe du CBD, elle ne peut pas s’occuper de sa propre endocannabinoïde qui continue d’agir et poursuit son action réparatrice plus longtemps.

Avec son action réparatrice sur les muscles, il est depuis peu autorisé et très utilisé dans le monde du sport de haut niveau.